Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Les trois morts et les trois vifs

Versions

Bibliographie

Recueils
  • Les cinq poèmes des trois morts et des trois vifs publiés avec introduction, notes et glossaire par Stefan Glixelli, Paris, Champion, 1914, viii + 142 p. [Gallica] [HT] [IA]
    Comptes rendus: A. Långfors et A. Jeanroy, dans Romania, 44, 1915-1917, p. 276-278. [Gallica] [IA] [HT] — Hoepffner, E., « Zu den altfranzösischen Dichtungen von den drei Toten und drei Lebenden », Zeitschrift für romanische Philologie, 39, 1919, p. 446-463. [Gallica] [IA] [HT] DOI: 10.1515/zrph.1919.39.4.446
  • Le Dit des trois morts et des trois vifs. Éditions, traductions et études des versions médiévales (essai de translatio collective) sous la direction de Claudio Galderisi et Jean-Jacques Vincensini. Postface de Jean-Claude Schmitt, Turnhout, Brepols (Bibliothèque de Transmédie, 6), 2018, 216 p.
Généralités
  • Bethmont-Gallerand, Sylvie, « De l'illustration à la leçon, le motif de "la Mort à cheval sur un bœuf" », Reinardus, 16, 2003, p. 47-61. DOI: 10.1075/rein.16.05bet
  • Huet, G., « La Danse Macabré », Le Moyen Âge, 29, 1917-1918, p. 148-167. [Gallica] [IA] [HT]
  • Kastner, Georges, Les danses des morts. Dissertations et recherches historiques, philosophiques, littéraires et musicales sur les divers monuments de ce genre qui existent ou qui ont existé tant en France qu'à l'étranger accompagnées de "La danse macabre", grande ronde vocale et instrumentale, paroles d'Édouard Thierry, musique de Georges Kastner, et d'une suite de planches représentant des sujets tirés d'anciennes danses des morts des XIVe, XVe, XVIe, et XVIIe siècles, la plupart publiés en France pour la première fois, avec les figures d'instruments de musique qu'ils contiennent, ainsi que d'autres figures d'instruments du Moyen Âge et de la Renaissance, Paris, Brandus et Cie, Pagnerre etc., 1852, xvi + 310 p. + xx pl. + [ii] + 46 p. (ici, p. 10-12) [GB] [IA]
  • Köhler, Reinhold, « Der Spruch des Toten an die Lebenden », Kleinere Schriften von Reinhold Köhler, éd. Johannes Bolte, Weimar, Felber, t. 2, 1900, p. 27.
  • Kralik, Christine M., A Matter of Life and Death: Forms, Functions and Audiences for "The Three Living and the Three Dead" in Late Medieval Manuscripts, Ph. D. dissertation, University of Toronto, 2013, xv + 263 p. [PQ]
  • Künstle, Karl, Die Legende der drei Lebenden und der drei Toten und der Totendanz, nebst einem Exkurs über die Jakobslegende, im Zusammenhang mit neueren Gemäldefunden aus dem Badischen Oberland. Mit einer farbigen und sechs schwarzen Tafeln sowie 17 Textabbildungen, Freiburg im Breisgau, Herdersche Verlagsbuchhandlung, 1908, [vi] + 116 p. [GB] [IA]
    Compte rendu: A. Jeanroy, dans Revue critique d'histoire et de littérature, 45:2, 1911, p. 251-252. [Gallica] [IA] [HT]
  • Mâle, Émile, L'art religieux de la fin du Moyen Âge en France, Paris, 1908, p. 383-388.
  • Meyer, Paul, « Les anciens traducteurs français de Végèce, et en particulier Jean de Vignay », Romania, 25, 1896, p. 401-423. (ici, p. 416-417) [GB] [Gallica] [IA] [HT] DOI: 10.3406/roma.1896.5459
    Compte rendu: Gustav Gröber, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 21, 1897, p. 309-310. [Gallica] réplique: Paul Meyer, dans Romania, 26, 1897, p. 585. [Gallica]
  • Paris, Paulin, « Dits », Histoire littéraire de la France, Paris, Firmin Didot et Treuttel et Wurtz, t. 23, 1856, p. 266-286. (ici, p. 278-279) [GB] [IA]
    Réimpression:
    • Nendeln, Kraus Reprint, 1971
  • Storck, Willy F., Die Legende von den drei Lebenden und von den drei Toten, Tübingen, Laupp, 1910, [iii] + 60 p. [HT] [IA]
  • Todd, H. A., « Apropos of Les trois mors et les trois vis », Modern Language Notes, 3:3, 1888, p. 58-59. [GB] [IA] DOI: 10.2307/2918346
Rédaction: Laurent Brun
Dernière mise à jour: 2 février 2020