Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

L'escoufle

Œuvre de Jean Renart

Titre:Li roumans de l'escouffle (ms., expl.); L'escoufle; Le roman de l'escoufle
Date:Vers 1200-1202
Langue:Français
Genre:Roman
Forme:9102 vers octosyllabiques à rimes plates
Contenu: 
Incipit:Que sages fait, comment k'il aille
ki son sens aüse et travalle
en dire aucune boune chose.
Mout hounore home et alose…
Explicit:… blamer le rouman pour le non,
c'on fiat par bien povre seurnon
a cort connoistre maint preudome,
çou'n est et la fins et la some.
Explicit li roumans de l'escouffle.
Voir aussi:Der Busant
Manuscrits
  1. Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, II 139 / 7, f. 10r [⇛ Description]
    Fragment de 160 vers correspondant aux v. 1273-1426 de l'éd. Michelant et Meyer.
  2. Paris, Bibliothèque nationale de France, Arsenal, 6565, f. 1-76 [⇛ Description]
Éditions anciennes
Éditions modernes
  • Lais inédits des XIIe et XIIIe siècles, publiés pour la premiére fois, d'après les manuscrits de France et d'Angleterre, par Francisque Michel, Paris, Téchener; Londres, Pickering, 1836, v + 154 p. (ici p. 147-154) [Gallica] [GB] [IA]
    Édition d'un extrait.
  • L'escoufle, roman d'aventure publié pour la première fois d'après le manuscrit unique de l'Arsenal par H. Michelant et P. Meyer, Paris, Firmin Didot (Société des anciens textes français), 1894, lix + 328 p. [GB] [IA]
    Réimpression:
    • New York et London, Johnson, 1968
  • Meyer, P., « Fragment d'un manuscrit de l'Escoufle », Bulletin de la Société des anciens textes français, 24, 1898, p. 84-93. [Gallica] [GB] [HT] [IA]
    Édition du fragment de Bruxelles.
  • Jean Renart, L'escoufle, roman d'aventure. Nouvelle édition d'après le manuscrit 6565 de la Bibliothèque de l'Arsenal par Franklin Sweetser, Genève, Droz (Textes littéraires français, 211), 1974, xlii + 411 p.
    Comptes rendus: P. Cockshaw, dans Scriptorium, 30, 1976, p. 174-175. — T. Hunt, dans Medium Ævum, 44, 1975, p. 298-300. — G. Roques, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 92, 1976, p. 197-199. — A. Vitale-Brovarone, dans Studi francesi, 56, 1976, p. 302-304. — H. F. Williams, dans Speculum, 52, 1977, p. 735-736. — G. Legendre, dans Romania, 99, 1978, p. 269-273.
  • Anthologie de la littérature française du Moyen Âge, IXe-XVe siècles, éd. Claude Thiry, Louvain-la-Neuve, Bruylant-Academia, 2002, 365 p. (ici p. 84-87)
    Édition des vers 7566 à 7689 d'après le ms. de l'Arsenal.
Traductions modernes
  • en français:
    • Le roman de l'Écoufle de Jean Renart, mis de rime ancienne en prose nouvelle [par André Mary], Paris, Boivin (Collection médiévale), 1925, xviii + 196 p.
    • La loge de feuillage. L'écoufle. Contes et romans du Moyen Âge traduits et renouvelés par André Mary, Paris, Gallimard, 1947, 275 p.
    • Jean Renart, L'escoufle, roman d'aventure. Traduction en français moderne par Alexandre Micha, Paris, Champion (Traductions des Classiques français du Moyen Âge, 48), 1992, xii + 148 p.
Études
  • Adams, Alison, « Jean Renart's L'escoufle and the Tristan legend: moderation rewarded », Rewards and Punishments in the Arthurian Romances and Lyric Poetry of Mediaeval France: Essays Presented to Kenneth Varty on the Occasion of his Sixtieth Birthday, éd. Peter V. Davies et Angus J. Kennedy, Cambridge, Brewer (Arthurian Studies, 17), 1987, p. 1-7.
  • Amer, Sahar, Crossing Borders: Love between Women in Medieval French and Arabic Literatures, Philadelphia, University of Pennsylvania Press (The Middle Ages Series), 2008, xii + 252 p.
    Comptes rendus: Tarek El-Ariss, dans Journal of Arabic Literature, 40:2, 2009, p. 237-239. DOI: 10.2307/25598006 — Jocelyn Sharlet, dans Journal of the American Oriental Society, 129:4, 2009, p. 698-702. DOI: 10.2307/25766921 — Zrinka Stahuljak, dans The Medieval Review, 09.11.10. [www] — Christine Chism, dans Arthuriana, 20:2, 2010, p. 130-133. DOI: 10.2307/23237824 — Lynn Ramey, dans Arthuriana, 20:2, 2010, p. 127-130. DOI: 10.2307/23237823 — David Joseph Wrisley, dans Speculum, 86:1, 2011, p. 155-157. DOI: 10.1017/S0038713410003866
  • Arseneau, Isabelle, « La parodie en contexte. Analyse de la circulation du motif de l'ensauvagement dans le manuscrit de l’Arsenal 6565 (L'Escoufle et Guillaume de Palerne) », Parodies courtoises, parodies de la courtoisie, éd. Margarida Madureira, Carlos Clamote Carreto et Ana Paiva Morais, Paris, Classiques Garnier (Rencontres, 155; Civilisation médiévale, 19), 2016, p. 387-401.
  • Bégou-Ball, Anne-Marie, « Les oiseaux de proie dressés pour la chasse: de l'emblème nobiliaire aux frontières de l'allégorie », Remembrances et resveries. Hommage à Jean Batany, éd. Huguette Legros, Denis Hüe, Joël Grisward et Didier Lechat, Orléans, Paradigme (Medievalia, 58), 2006, p. 187-196.
  • Brown-Grant, Rosalind, French Romance of the Later Middle Ages: Gender, Morality, and Desire, Oxford, Oxford University Press, 2008, xii + 254 p.
    Compte rendu: Laura J. Campbell, dans French Studies, 65:1, 2011, p. 86-87. [www] DOI: 10.1093/fs/knq194
  • Cooper, Linda Frances, Realism and Irony in Jean Renart's "L'escoufle": A Case of Generic Creativity in Old French Romance, Ph. D. dissertation, University of Princeton, 1976, iv + 202 p. [PQ]
  • Cooper, Linda, « L'ironie iconographique de la coupe de Tristan dans L'Escoufle », Romania, 104, 1983, p. 157-176. DOI: 10.3406/roma.1983.2146
  • Denoyelle, Corinne, « La construction du pathétique dans les dialogues romanesques médiévaux: une approche énonciative », Revue des langues romanes, 117:2, 2013, p. 425-459. [www]
  • Diller, George T., « L'escoufle. Une aventurière dans le roman courtois », Le Moyen Âge, 85, 1979, p. 33-45.
  • Ding, Leticia, « Renart et les escoufles, l'intertextualité de l'univers animal médiéval dans le Chevalier Silence de Jacques Roubaud », Reinardus, 29, 2017, p. 50-64. DOI: 10.1075/rein.28.04din
  • Hall Gerould, Gordon, « Forerunners, congeners, and derivatives of the Eustace legend », Publications of the Modern Language Association of America, 19:3, 1904, p. 335-449. (ici p. 396) [HT] [IA] DOI: 10.2307/456497
  • Houdebert, Aurélie, « Amour et pèlerinage dans quelques romans d’aventure », La route des pèlerins, éd. Magali Cheynet, Questes, 22, 2011, p. 35-49. [www] DOI: 10.4000/questes.1410
  • Kaufmann, August, Sprache und Metrik des altfranz. Abenteuerromans "L'Escoufle", Göttingen, Kaestner, 1913, viii + 166 p. [HT] [IA]
  • Koenig, V. Frederic, « New studies on Jean Renart: the date of the Escoufle », Modern Philology, 32:4, 1934-1935, p. 343-352. [jstor.org] [Gallica]
  • Larmat, Jean, « La ville dans L'escoufle de Jean Renart », L'image de la ville dans la littérature et l'histoire médiévales, Razo, 1, 1979, p. 47-54.
  • Mussafia, Adolf, « Zur Kritik und Interpretation romanischer Texte. Zweiter Beitrag », Sitzungsberichte der Philosophisch-Historischen Klasse der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften, 135, 1896, n° XIV. [GB] [HT] [IA]
  • Salvat, Michel, « L'enfant dans L'escoufle de Jean Renart », L'enfant au Moyen Âge, Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence (Senefiance, 9), 1980, p. 269-283.
  • Lejeune, Rita, « Le personnage d'Aélis dans le Roman de l'Escoufle de Jean Renart », Mélanges de littérature du Moyen Âge au XXe offerts à Mademoiselle Jeanne Lods, professeur honoraire de littérature médiévale à l'École normal supérieure de jeunes filles, par ses collègues, ses élèves et ses amis, Paris, École normale supérieure de jeunes filles (Collection de l'École normale supérieure de jeunes filles, 10), 1978, t. 1, p. 378-392.
  • Lejeune, Rita, « La coupe de la légende de Tristan dans l'Escoufle », The Medieval Alexander Legend and Romance Epic. Essays in Honor of David J. A. Ross, New York, Kraus, 1982, p. 119-124.
  • Levy, Raphael, « Old French dene », Modern Philology, 27:2, 1929-1930, p. 155-157. [jstor.org]
  • Lot-Borodine, Myrrha, Le roman idyllique au Moyen Âge, Paris, Picard, 1913, 273 p. (ici p. 189-232) [IA]
    Compte rendu: A. Jeanroy, dans Revue critique d'histoire et de littérature, 48:1, 1914, p. 195-196. [Gallica] [HT] [IA]
    Réimpression:
    • Genève, Slatkine Reprints, 1972
  • Marruncheddu, Sara, « Animaux, méprises et tromperies. Réflexions sur l'image littéraire de certains oiseaux dans la nouvelle italienne », Reinardus, 20, 2007-2008, p. 40-50. DOI: 10.1075/rein.20.04mar
  • Mussafia, Adolf, « Zur Kritik und Interpretation romanischer Texte. Zweiter Beitrag », Sitzungsberichte der Philosophisch-Historischen Klasse der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften, 135, 1896, n° XIV. [GB] [HT] [IA]
  • Mussafia, Adolf, « Zur Kritik und Interpretation romanischer Texte. Dritter Beitrag », Sitzungsberichte der Philosophisch-Historischen Klasse der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften, 136, 1897, n° VII. [GB] [HT] [IA]
  • Otis-Cour, Leah, « Mariage d'amour, charité et société dans les "romans de couple" médiévaux », Le Moyen Âge, 111:2, 2005, p. 275-291. DOI: 10.3917/rma.112.0275
  • Pérez-Simon, Maud, « Les coupes historiées dans la littérature médiévale: entrelac narratif et rôle de la materialité », Memini, 27-28, 2017. [www] DOI: 10.4000/memini.976
  • Peron, G., « Diffrazione del racconto L'escoufle e Der Busaut », Filologia romanza, filologia germanica: intersezioni e diffrazioni. Convegno internazionale, Verona, 3-5 aprile 1995. Atti, éd. Anna Maria Babbi et Adele Cipolla, Verona, Fiorini (Medioevi studi, 1), 1997, p. 85-116.
  • Poirion, Daniel, « Tristan et Yseut, L'escoufle: une "réception" énigmatique », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne = The Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society, 31, 1979, p. 299.
  • Poirion, Daniel, « Fonction de l'imaginaire dans l'Escoufle », Mélanges de langue et littérature françaises du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Monsieur Charles Foulon, professeur de langue et littérature françaises du Moyen Âge et de la Renaissance, par ses collègues, ses élèves et ses amis. Tome I, Rennes, Institut de français, Université de Haute-Bretagne, 1980, p. 287-293.
  • Rodríguez Somolinos, Amalia, « L'évolution des expressions confirmatives négatives ce n'est mon, ce n'a mon, ce ne fait mon en français (XIIe-XVIe siècles) », Évolutions en français. Études de linguistique diachronique, éd. Benjamin Fagard, Sophie Prévost, Bernard Combettes et Olivier Bertrand, Bern, Lang (Sciences pour la communication, 68), 2006, p. 329-344.
  • Sobczyk, Agata, L'érotisme des adolescents dans la littérature française du Moyen Âge, Louvain, Peeters (Synthema, 5), 2008, ix + 329 p.
  • Spensley, Ronald M., « Allusion as a structural device in three Old French romances », Romance Notes, 15, 1973-1974, p. 349-354.
  • Thomas, A., « Sur la patrie de l'Escoufle », Romania, 43, 1914, p. 254-255. [Gallica] [HT] [IA] DOI: 10.3406/roma.1914.4796
  • Trotter, D. A., Medieval French Literature and the Crusades (1100-1300), Genève, Droz (Histoire des idées et critique littéraire, 256), 1988, 277 p.
  • Uhlig, Marion, « L'idylle en péril: amour et inconduite dans L'escoufle de Jean Renart », Le récit idyllique. Aux sources du roman moderne, éd. Jean-Jacques Vincensini et Claudio Galderisi, Paris, Classiques Garnier (Recherches littéraires médiévales, 2), 2009, p. 127-151.
    Comptes rendus du recueil: Michelle Szkilnik, dans Cahiers de recherches médiévales, Comptes rendus, 2009. [www] — Patricia Victorin, dans Le Moyen Âge, 117:1, 2011, p. 147-150. DOI: 10.3917/rma.171.0117 — Damien de Carné, dans Perspectives médiévales, 34, 2012. [www]
  • Uhlig, Marion, « Les récits idylliques de la fin du Moyen Âge (de Jehan et Blonde à Pierre de Provence et la belle Maguelonne): la postérité de Jean Renart? », Le Moyen Âge, 117:1, 2011, p. 21-41. DOI: 10.3917/rma.171.0021
  • Van den Abeele, Baudouin, « L'escoufle: portrait littéraire d'un oiseau », Reinardus, 1, 1988, p. 5-15. DOI: 10.1075/rein.1.03van
  • Vigneras, Louis André, « Études sur Jean Renart. I. Sur la date du roman de l'Escoufle », Modern Philology, 30:3, 1932-1933, p. 241-262. [jstor.org] [Gallica]
  • Vuagnoux-Uhlig, Marion, Le couple en herbe: "Galeran de Bretagne" et "L'escoufle" à la lumière du roman idyllique médiéval, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 245), 2009, 480 p.
    Compte rendu: Keith Busby, dans French Studies, 64:4, 2010, p. 472. DOI: 10.1093/fs/knq111
  • Vuagnoux-Uhlig, Marion, « Le "roman familial" du Florimont en prose (ms. BnF, fr. 1488): miroir aux alouettes ou miroir de l'idylle? », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 20, 2010, p. 107-123. DOI: 10.4000/crm.12212
Rédaction: Laurent Brun
Compléments: Voir la liste complète
Dernière mise à jour: 26 août 2022